A savoir pour un trombi réussi

Difficile de s'y retrouver avec ce que l'on trouve en ligne.

Il faut bien réfléchir en amont à l'image de marque que vous souhaitez renvoyer et mettre les moyens matériels, financiers et humains pour y arriver.

Voici un petit guide pour être mieux préparé.

1. La direction artistique

Les 2 premières pistes de réflexion que vous devez creuser : 

1. Quelle est l'image de marque de mon entreprise ? Qu'est-ce que mes clients attendent comme image ? Il faut bien faire la différence entre vos goûts personnels et ce qui est nécessaire comme image par rapport à vos clients. Vous aimez peut-être l'idée de photographies type Harcourt, est-ce que le contraste et la sombreur de l'ambiance va donner confiance à de nouveaux clients ? Trouvez une liste d'adjectifs, «sobre, élégant, luxe ...» par exemple, votre photographe la traduira en images.

Voici un exemple d'images similaires avec une ambiance lumineuse différente, tous les choix sont importants. 

2. Quelles sont TOUTES les destinations des photographies ? Si vous ne souhaitez des photographies que pour Linkedin et les signatures de mail, les photos devront être centrées sur le visage et peuvent être transmise en petite taille. Le détourage pour l’incrustation sur un fond original devient alors accessible, en revanche si finalement vous souhaitez utiliser les photos dans des appels d'offre, par exemple, il ne sera plus possible d'avoir le modèle en entier, le cadrage ne sera pas adapté. 

Voici 2 exemples, le 1er est un shooting «Prestige» prévu pour des utilisations à la fois en cadrage large (1ère photo) et serré (dernière photo). Vous pouvez voir dans le zoom (photo intermédiaire), la différence de qualité obtenue avec plus de matériel lumière et plus de temps d'installation. Le 2nd exemple est un shooting «Web» prévu uniquement pour des utilisations en petit format.

Pourquoi le choix d'un trombinoscope «Lifestyle» peut se révéler une mauvaise idée ? 

Une offre en lumière naturelle demande moins de matériel, elle peut donc s'avérer moins chère. De plus cela offre l'opportunité d'un fond spécifique à votre entreprise plus authentique qu'un fond studio. Il faut cependant avoir conscience que les photos seront réalisées soit sous des lumières venant du plafond, peu flatteuses pour les employés, soit avec la lumière du jour qui fluctue selon la météo, l'heure et la saison. Une lumière mixte associe les deux inconvénients et rend impossible une constance colorimétrique. En outre le manque de lumière général donnera des photos d'une qualité restreignant les utilisations. 
Sur le long terme, un déménagement peut aussi advenir et compromettre la charte graphique c
hoisie.
Ce type d'offre convient aux petites entreprises avec peu de turn-over. 
Deux solutions sont envisageables selon vos objectifs :

  • réaliser des photos sur un fond neutre puis ajouter un fond en post-production, ainsi la lumière est entièrement contrôlée ;

  • assumer un trombinoscope «patchwork» avec des éclairages, des poses et des fonds différents.
     

Pourquoi le tarif d'un détourage dépend-il de la taille finale du fichier ?

Les logiciels permettent des détourages plus ou moins automatiques qui restent cependant approximatifs. Faire un détourage grossier sur une photo de grande taille, passée ensuite en petite taille, rend les défauts invisibles, ce qui demande BEAUCOUP moins de temps de post-production que de réaliser un détourage sur une grande image.

Le choix primordial des tenues.

Une fois les besoins définis, il convient d'harmoniser en précisant une charte vestimentaire à communiquer aux équipes (couleurs autorisées ou proscrites, type de vêtements ..). Ceci évitera par exemple les chemises blanches sur fond blanc ! 

L'idéal étant de prévoir une tenue de rechange ou la possibilité d'inverser des employés pour un shooting sur plusieurs jours si l'un d'eux venait à oublier les consignes. Un mail de rappel la veille du shooting est bien entendu impératif pour minimiser ce type de complications.

Le trombinoscope doit être harmonieux sans être une série de photos identiques en tous points. Il est donc préférable de laisser les employés s'habiller avec leurs vêtements (selon la charte définie) et de prendre une pose dans laquelle ils se sentent eux-mêmes. Imposer une tenue qui ne les met pas en valeur et figer leur position peut les inhiber.

Selon les codes de la gestuelle, l'une de ces photos représente une personne fermée et tournée vers le passé ...

Il s'agit de la 1ère, est-ce vraiment l'impression qu'elle vous donne ? Les règles sont à garder à l'esprit mais il faut les adapter aux situations.

2. La direction de modèles


Une bonne photo est une photo dont l'employé est satisfait. 
Si l'un de vos objectifs est que vos employés utilisent les photos sur leur fiche Linkedin, il faut leur permettre d'être dans de bonnes conditions lors du shooting. Pour cela il faut du temps et de l'intimité !
Les shootings au milieu d'open-space mettent les modèles mal à l'aise, ce qui transparaît sur les photos. Même ceux que cela gêne le moins vont prendre moins de temps pour réaliser une photo qu'ils aiment. Je vous invite à lire l'article sur la photogénie pour comprendre l'impact du temps sur l'attitude du modèle. 
En outre, vous pouvez aussi impliquer vos employés en amont du shooting pour susciter leur intérêt et ainsi augmenter le nombre de changement de photo de profil. Un mail en amont présentant le photographe et indiquant le déroulement du shooting serait donc une bonne pratique. 

L'image des femmes est différente de celle des hommes. 
Dans le cadre de postes techniques ou à responsabilités, plus une femme est jeune, jolie et souriante, plus elle peut être discriminée par ces interlocuteurs . Je vous invite à lire l'expérience vécue entre deux collègues homme et femme qui ont échangé leur signature de mail. Le coaching lors de la séance doit donc s'adapter aussi à l'image que chaque femme assume indépendamment de l'éventuelle ambiance «gaie» souhaitée pour le trombinoscope. 
D'autre part, la femme entend depuis sa naissance qu'elle doit être belle, elle est en général beaucoup plus sensibilisée au contrôle de son image que son collègue masculin. Là où certains employés masculins vont «faire l'autruche» en indiquant ne pas aimer leur image et faire confiance au photographe sur le choix de la photo, les femmes vont tout autant ne pas aimer leur image mais vont au contraire vouloir refaire et prendre le temps de choisir leur photo. Il peut donc être judicieux d'alterner hommes et femmes lors du shooting.

Choisir un photographe qui aime valoriser l'individu.

On peut vouloir s'orienter vers un photographe de mode pour donner une image moderne à ses photographies, cependant photographier des mannequins professionnels ne requiert pas les compétences de coaching nécessaire pour des modèles novices. Trouvez un photographe dont les compétences humaines correspondent à votre entreprise.
 

PARTICULIERS

Séance «Lifestyle»

Séance «Studio»

Gamme «Web»

Gamme «Essentiel»

Gamme «Prestige»

PONSTYL SASU

A propos

Références & témoignages

Informations légales

Téléchargements (à venir)

Stages

FAQ

Contact

  • Profil Linkedin de la société Ponstyl
  • Profil photographe & graphiste

© Copyright 2018 Gaëlle Daireaux / Ponstyl / Paris / Photographe (corporate, trombinoscope, institutionnel, presse, édito, mode, catalogue, publicité, lookbook, book agence, portrait, photo de profil, maternité, grossesse, famille, couple, nouveau né, bébé...) / Graphiste (webdesign, logo, supports de communication : affiches, flyers, dépliants, dossiers de presse, cartons, pochettes et livrets CD, billetterie..., goodies crowfounding : cartes postales, t-shirts personnalisés...)

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now