Base de colorimétrie : nous ne verrons jamais la réalité !

Un peut de biologie


L’œil est un ensemble de capteur de 2 types : cônes pour les couleurs et bâtonnets pour la luminosité. L’œil ne voit pas, il reçoit des informations techniques, longueurs d’onde et lumens, qu’il envoie ensuite au cerveau. Celui-ci interprète ces données par le filtre des émotions et crée une image.

Donc on ne voit pas la réalité (une personne anorexique se voit grosse, une personne arachnophobe voit des araignées plus grosses qu'elles ne sont ...) et, étant tous génétiquement différents, on ne voit même pas les mêmes couleurs (on ne saura jamais ce que les autres voient).


Voici comment je me vois quand je vais bien et quand je vais mal, mon cerveau ajoute des filtres selon mon humeur.

Le filtre des émotions

Un peu de physique


Ondes lumineuses

La lumière est un ensemble d’ondes rebondissant ou passant à travers des matières. Une pomme rouge est rouge parce qu’elle ne l’est pas ! Elle absorbe toutes les couleurs sauf le rouge qui rebondit vers nos yeux.


Le noir est l’absence de lumière, la matière absorbe toutes les couleurs (la lumière étant de l'énergie, une matière noire est donc plus chaude). Le blanc est le résultat d’une matière qui renvoie toute la lumière. Donc le blanc ébloui.

C'est pourquoi une photographie sombre semblera plus lumineuse dans un cadre noir. La post-production de photographies doit se fait sur plusieurs jours, l'œil s'habituant à la luminosité, il est nécessaire de prendre du recul pour avoir un étalonnage uniforme sur une série.



Un peu de colorimétrie

Une couleur va faire ressortir sa couleur complémentaire : par exemple le pré fait ressortir les coquelicots : l’œil aime l’équilibre.

L’orange va toujours paraître plus près que le bleu en effet la majorité du temps le bleu est le ciel ou la mer, soit un paysage en arrière plan.


En photographie il faut prendre en compte la complémentarité des couleurs, leur saturation et leur proportion pour avoir un visuel plaisant à l’œil.

Couleurs primaires & secondaires
Couleurs primaires & secondaires

D'autre part nous sommes plus sensibles à la luminosité qu’à la couleur, nous lisons donc mieux les images contrastées.

Contraste et saturation

Tout ça appliqué au portrait !


Pour une photographie de profil, ce que l’on veut mettre en valeur, c’est votre visage. On commence donc par votre carnation, soit de l’orange ! La meilleure mise en avant est donc un fond bleu.

D’autre part si vous avez la peau noire, vous avez intérêt à éviter le fond blanc qui va prendre le pas sur vous, c’est vous la star. Choisissez un fond foncé qui vous permettra d’avoir plus d’éclat !


Portraits sur fond bleu

Une fois le fond choisi selon votre couleur de peau, vient la tenue. Une tenue dans la teinte du fond permet de la faire passer au 2nd plan. Il n’y a pas d’ombre dans le noir donc le noir aplatit l’image : avantage on ne voit pas les plis ni les formes, inconvénient cela crée une masse et peut faire triste. A l’opposé, le blanc va augmenter la luminosité et servir de réflecteur naturel, c’est donc une bonne alternative à la couleur quand le fond n’est pas blanc.


Tenue pour portrait

Une bonne colorimétrie est indispensable mais non suffisante ! Il s’agit ensuite d’avoir la bonne posture. Bonne nouvelle : la photogénie s’apprend ! Tout est une question d’attitude et donc d’entraînement. Un bon photographe s’occupe de l’image mais aussi de vous diriger devant l’objectif. Chaque personne est différente, une lumière peut être adaptée à une personne et non à la suivante, c’est la même chose pour le coaching, il faut donc tester plusieurs façons de faire pendant la séance.



Premier conseil : tout ce qui est plus près de l’objectif est plus gros. Donc si vous fuyez l’objectif en vous penchant en arrière, vous aurez de larges hanches et une petite tête avec un double menton ! Osez aller vers l’objectif, vous serez récompensés. En arrière vous risquez de renvoyez une image passive, hautaine ou angoissée. Vers l’objectif, vous paraîtrez dynamique, accueillant·e, assuré·e…


Posture en photographie de profil

Apprenez à sourire avec les yeux. L’idéal est un grand sourire franc. Si vous n’y arrivez pas, un sourire posé est plus facile. Entrainez-vous devant un miroir !

Avec tout ça vous avez l’image parfaite et pourtant vous ne vous plaisez pas sur la photo : 3 points à travailler !

  1. Acceptation = habitude : on ne se trouve pas moche dans son miroir. Pourquoi ? Parce que c’est ainsi que l’on se voit tous les jours ! Plus on se regarde, plus on s’accepte.

  2. Vous regardez les détails où les autres regardent ce que vous dégagez. Regardez-vous et parlez-vous comme à un ami.

  3. Vous n’êtes pas votre corps, prenez du recul ! Votre corps est un outil à votre disposition, apprenez à l’utiliser pour communiquer. Amusez-vous avec votre image.

Le mieux étant de se faire accompagner par un professionnel. Je m’occupe en amont de prévoir la colorimétrie, pendant la séance je vous guide pour que vous soyez sous votre meilleur jour et en post-production je vous conseille sur le choix des photographies.



Pour aller plus loin sur le fonctionnement de nos yeux et des couleurs !