• Gaëlle D.

B2C : comment choisir son photographe ? Comme on choisit un restaurant !

On ne va pas dans un restaurant de sushis sous prétexte qu'il nous a été conseillé par un ami si on n'aime pas le poisson cru !

On ne va pas dans un restaurant gastronomique avec 40€ en poche quand on a faim !

On ne va pas dans un fast food pour vivre une expérience et être servi ou émerveillé par le lieu !

C'est pareil pour un photographe, réfléchissez à ce que vous voulez et renseignez-vous avant d'y mettre les pieds.





Choisissez votre photographe en fonction de vos goûts, de vos besoins, de votre affinité avec la personnalité du photographe et de votre budget.

La différence entre amateur et professionnel n'est pas la qualité des photographies. Et de belles photos pour pas cher voir gratuites, c'est tentant ! Mais un amateur n'a pas d'assurance donc si le boitier de votre photographe tombe en panne pendant votre mariage, vous n'aurez aucun recours. Si l'amateur photographe fait une mauvaise manipulation avec votre nouveau né, l'enfer ne fait que commencer. Si finalement il souhaite changer les conditions voir même ne pas vous envoyer les photos, vous n'avez aucun devis pour contester. Donc première chose à faire quand on choisit un photographe : choisir un professionnel avec un statut de photographe. Peu de chance que l'assurance fonctionne si le statut de votre photographe est une microentreprise dans le BTP. Voici les codes NAF / APE les plus courants incluant la photographie 74.20, 90.03, 90.02



Le photographe de fast food

Vous prenez votre rendez-vous, éventuellement par une plateforme, aucun conseil, vous arrivez en séance sans savoir vraiment ce qui vous attend. Vu le prix le photographe fait au plus rapide, pas intérêt à être en retard car votre séance est minutée. Pas simple de se détendre dans ces conditions. Il ne cherche pas la qualité donc tout est en pleine lumière, ça demande moins de réglages, pas d'ambiance mais ça fait le taf. Pas le temps non plus de gérer des allers-retours avec le client qui pourrait mettre du temps à choisir donc il vous envoie toutes les photos sans retouche. La gestion de la colorimétrie c'est à votre charge si vous décidez de faire des tirages. Quand on a jamais mangé dans un autre restaurant que le Mac Do, ça paraît bien. Si vous souhaitez de la quantité pour pas cher, c'est ce qu'il vous faut.


Si vous avez les moyens de monter en gamme vous aller rapidement vouloir mieux car l'expérience est vide d'émotion et le résultat est fade.



Le photographe de milieu de gamme

Le client qui n'a jamais pris que du fast food considère que toutes les photos sont dues. Non, tous les photographes ne livrent pas toutes les photos faites lors d'un shooting et ce n'est pas de l'arnaque.


C'est un problème récurrent pour les photographes de milieu de gamme, même après avoir prévenu, on entend encore « envoyez moi le reste des photos sans retouche ».

Ce serait comme aller en cuisine demander le reste du concombre qui a servi à la décoration ou les fanes de radis pour que vous en fassiez de la soupe.

« Oui mais sans retouche ça ne vous demande aucun travail supplémentaire ! » Est-ce que ça demande du travail supplémentaire à votre banque quand vous dépassez le nombre de virements autorisés par mois ? à votre fournisseur quand vous voulez passer 1h d'appel en plus que ce qui est compris dans votre forfait ? Et pourtant cela semble légitime.


Beaucoup de clients arrivent méfiants, faire payer uniquement les frais de séance en amont permet de rassurer. Mais une séance sans achat de photographies derrière n'est pas rentable pour un photographe qui soigne son service. Vendre des photographies supplémentaires fait partie du business plan d'un photographe. Il compte sur le fait que ses photographies seront d'une telle qualité que vous estimerez que ça vaut la peine d'augmenter un peu votre budget initial. Vous n'avez plus faim mais c'était tellement bon que vous allez quand même prendre un dessert.

Et c'est ce qui rend les frais de séance accessibles !

Dans le milieu de gamme, les services et les rendus sont très variés. Comme pour un restaurant, certains misent sur une spécialité, d'autres sur l'accompagnement, ou sur le studio et l'accueil ou encore sur l'esthétique et les retouches ... PRENEZ LE TEMPS d'appeler votre photographe pour vous renseigner ou de passer à son studio si c'est possible. Contrairement au restaurant, ça ne s'organise pas à la dernière minute.

Le photographe haut de gamme

Dans le haut de gamme il n'est pas étonnant de passer plus de temps à préparer la séance qu'à la réaliser. Rien n'est laissé au hasard et le photographe ne sera peut-être pas votre seule source de dépense. Un passage chez le coiffeur ou en boutique de vêtements peut être à envisager. Le photographe vous enverra possiblement des images d'inspiration pour vous montrer ce qu'il souhaite faire, l'ambiance et les couleurs de la scène. Il vous demandera en retour des photographies des tenues et des pièces où vous comptez accrocher les portraits. Les différents allers-retours vont prendre du temps, c'est une séance qui s'organise longtemps à l'avance.


La séance est faite pour réaliser un portrait à accrocher et de cette séance ressort quelques photos supplémentaires que vous voudrez sûrement en partie garder. Le photographe vous accompagne d'ailleurs dans ce choix en vous permettant de découvrir en famille les photos réalisées. Cela devient un moment de partage et de conseils.

Les photographies sont des tirages car le photographe vous apporte un produit fini, il gère la colorimétrie de la préparation au tirage. La séance de visionnage est aussi l'occasion d'être conseillé sur les papiers et l'encadrement. Vous pourrez visualiser et toucher les matières.


Vous êtes guidé du début à la fin avec un objectif de qualité et durée dans le temps des portraits réalisés.

Ces descriptions tentent de vous aider à mieux concevoir le marché de la photographie cependant comme dans la restauration, il existe tous les intermédiaires imaginables et les exceptions possibles. Certains photographes font du haut de gamme sans studio, des formules bas de gamme peuvent ne pas comprendre toutes les photographies réalisées lors d'une séance, certains (comme moi-même) présentent des offres bas de gamme et des offres haut de gamme… j'espère toutefois avoir imagé les grandes tendances qui vous permettront de choisir votre photographe de façon plus éclairée. Si je ne corresponds pas à ce que vous recherchez, voici l'annuaire de la fédération des photographes professionnels : https://metiersdelimage.fr/annuaire


  • Profil Linkedin de la société Ponstyl
  • Profil photographe & graphiste

© Copyright 2018 Gaëlle Daireaux / Ponstyl / Paris / Photographe (corporate, trombinoscope, institutionnel, presse, édito, mode, catalogue, publicité, lookbook, book agence, portrait, photo de profil, maternité, grossesse, famille, couple...) / Graphiste (supports de communication : affiches, flyers, dépliants, dossiers de presse, cartons, pochettes et livrets CD, billetterie..., goodies crowfounding : cartes postales, t-shirts personnalisés...)

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now